Stades de baseball: les millions publics pleuvent

Stades de baseball: les millions publics pleuvent

À l’heure où le projet de garde partagée des Rays entre Tampa Bay et Montréal fait couler beaucoup d’encre, nombreux sont ceux qui sont impatients d’examiner l’éventuel montage financier d’un nouveau stade dans la métropole québécoise. 

• À lire aussi: L’emplacement du stade prend forme sur papier

Les plans des promoteurs du projet ne sont pas encore connus, mais dans le modèle actuel du baseball majeur, les fonds publics constituent encore l’essentiel du financement.

Une tournée des 30 stades des ligues majeures de baseball permet rapidement de dresser ce constat. Du lot, les mythiques Fenway Park (Boston), Wrigley Field (Chicago) et Dodger Stadium (Los Angeles) relèvent d’une époque révolue où 100 % des fonds provenaient du privé.

À cette courte liste s’ajoute un seul stade récent, le Oracle Park des Giants de San Francisco, qui a ouvert ses portes en 2000. Il s’agit du seul et unique stade, depuis le Dodger Stadium en 1962, à avoir été financé entièrement par le secteur privé.

Encore là, les Giants ont néanmoins bénéficié d’une exemption de taxes de 10 millions de la ville de San Francisco, en plus d’un chèque de 80 M$ pour des améliorations à des infrastructures locales.  

Parmi les autres édifices, le Busch Stadium des Cardinals de St-Louis et le Citi Field des Mets de New York sont les deux seuls qui ont été bâtis avec une contribution du privé supérieure à celle du secteur public.

Sous de multiples formes, tous les autres stades ont bénéficié d’une participation majeure du secteur public. 

Six équipes dans le circuit Manfred bénéficient d’installations entièrement financées par les fonds publics. Il s’agit des Rays de Tampa Bay, des White Sox de Chicago, des Royals de Kansas City, des Athletics d’Oakland, des Angels de Los Angeles et des Nationals de Washington.

Il faut tout de même ajouter huit équipes (Orioles de Baltimore, Indians de Cleveland, Mariners de Seattle, Reds de Cincinnati, Pirates de Pittsburgh, Marlins de la Floride, Rockies du Colorado et Diamondbacks de l’Arizona) qui ont vu leur domicile construit à raison d’une contribution d’au moins 70 % provenant du public.

Le débat à Montréal fera assurément rage dans les prochains mois. 

Dans un coin, les uns plaideront que l’ajout d’une équipe de sport professionnel permet de revitaliser un quartier et suscite des retombées. Dans l’autre coin se trouveront les opposants qui préfèrent voir l’argent public investi ailleurs et qui brandiront des études économiques pour démontrer que les bienfaits économiques liés au sport professionnel ne sont pas si importants. 

Le Journal vous propose un aperçu des 30 stades des ligues majeures.

Rays de Tampa Bay


BBA-BBN-NEW-YORK-YANKEES-V-TAMPA-BAY-RAYS




Photo AFP

› Tropicana Field

› 42 735 personnes

Toit fixe

Ouverture en 1990

Coût de construction : 130 M$

Financement : 100 % public

Yankees de New York


VOY-WEEK-END-BASEBALL-NEW-YORK


Photo d’archives, AGENCE QMI

› Yankee Stadium

› 50 287 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2009

Coût de construction : 2,3 G$

Financement :  

  • 52 % public 
  • 48 % privé  

Red Sox de Boston


BBA-BBN-BBO-SPO-BALTIMORE-ORIOLES-V-BOSTON-RED-SOX




Photo AFP

› Fenway Park

› 37 755 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1912

Coût de construction : 650 000 $

Financement : 100 % privé (Rénovations de 285 M$ en 2002)

Blue Jays de Toronto


805740870




Photo Getty Images

› Rogers Centre

› 49 282 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 1989

Coût de construction : 570 M$

Financement :  

  • 63 % public 
  • 37 % privé  

Orioles de Baltimore


BBA-BBN-BBO-SPO-TEXAS-RANGERS-V-BALTIMORE-ORIOLES




Photo AFP

› Oriole Park

› 45 971 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1992

Coût de construction : 110 M$

Financement :  

  • 96 % public 
  • 4 % privé  

White Sox de Chicago


SPO-BBO-BBA-BBN-SAN-DIEGO-PADRES-V-CHICAGO-WHITE-SOX




Photo AFP

› Guaranteed Rate Field

› 42 489 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1991

Coût de construction : 137 M$

Financement : 100% public

Indians de Cleveland


BBA-BBN-BBO-SPO-CHICAGO-WHITE-SOX-V-CLEVELAND-INDIANS




Photo AFP

› Progressive Field

› 34 830 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1994

Coût de construction : 175 M$

Financement :  

  • 88 % public 
  • 12 % privé  

Tigers de Detroit


BBA-BBN-BOSTON-RED-SOX-V-DETROIT-TIGERS




Photo AFP

› Comerica Park

› 41 083 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2000

Coût de construction : 300 M$

Financement :  

  • 63 % public 
  • 37 % privé  

Royals de Kansas City


BBA,BBN,BBO,SPO-CHICAGO-WHITE-SOX-V-KANSAS-CITY-ROYALS




Photo AFP

› Kauffman Stadium

› 37 903 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1973

Coût de construction : 70 M$

Financement : 100 % public (Rénovations de 250 M$ en 2007)

Twins du Minnesota


BBA-BBO-SPO-WILD-CARD-ROUND---HOUSTON-ASTROS-V-MINNESOTA-TWINS--




Photo AFP

› Target Field

› 38 544 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2010

Coût de construction : 545 M$

Financement :  

  • 64 % public 
  • 36 % privé  

Astros de Houston


BBA-BBN-BBO-SPO-LEAGUE-CHAMPIONSHIP-SERIES---NEW-YORK-YANKEES-V-




Photo AFP

› Minute Maid Park

› 41 168 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 2000

Coût de construction : 250 M$

Financement :  

  • 68 % public 
  • 32 % privé  

Mariners de Seattle


1164003272




Photo Getty Images

› T-Mobile Park

› 47 929 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 1997

Coût de construction : 517 M$

Financement :  

  • 72 % public 
  • 28 % privé  

Athletics d’Oakland


FILES-BASEBALL-MLB-ATHLETICS-STADIUM




Photo AFP

› Ring Central Coliseum

› 56 782 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1966

Coût de construction : 25,5 M$

Financement : 100 % public

Angels de Los Angeles


BBA-BBN-BBO-SPO-SEATTLE-MARINERS-V-LOS-ANGELES-ANGELS




Photo AFP

› Angel Stadium

› 45 517 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1966

Coût de construction : 24 M$

Financement :  

  • 100% public (Rénovations de 118 M$ en 1997 
  • 25 % public / 75 % privé)  

Rangers du Texas


BBA-SPO-CHICAGO-WHITE-SOX-V-TEXAS-RANGERS




Photo AFP

› Globe Life Field

› 40 300 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 2020

Coût de construction : 1,1 G$

Financement :  

  • 50 % public 
  • 50 % privé  

Braves d’Atlanta


BBN-BBO-SPO-WILD-CARD-ROUND---CINCINNATI-REDS-V-ATLANTA-BRAVES--




Photo AFP

› Truist Park

› 41 084 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2017

Coût de construction : 622 M$

Financement :  

  • 58 % public 
  • 42 % privé  

Phillies de Philadelphie


BASEBALL-MLB


Photo USA Today

› Citizens Bank Park

› 42 792 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2004

Coût de construction : 458 M$

Financement :  

  • 50 % public 
  • 50 % privé  

Mets de New York


BBA-BBN-BBO-SPO-WASHINGTON-NATIONALS-V-NEW-YORK-METS




Photo AFP

› Citi Field

› 41 922 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2009

Coût de construction : 632 M$

Financement :  

  • 26 % public 
  • 74 % privé  

Nationals de Washington


BBA-BBN-BBO-SPO-ATLANTA-BRAVES-V-WASHINGTON-NATIONALS-GAME-1




Photo AFP

› Nationals Park

› 41 339 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2008

Coût de construction : 693 M$

Financement : 100 % public

Marlins de Miami


BBA-BBN-SPO-TAMPA-BAY-RAYS-V-MIAMI-MARLINS




Photo AFP

› Loan Depot Park

› 36 742 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 2012

Coût de construction : 525 M$

Financement :  

  • 70 % public 
  • 30 % privé  

Brewers de Milwaukee


BBA-BBN-BBO-SPO-MINNESOTA-TWINS-V-MILWAUKEE-BREWERS




Photo AFP

› American Familiy Field

› 41 900 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 2001

Coût de construction : 382 M$

Financement :  

  • 66 % public 
  • 34 % privé  

Cardinals de St-Louis


SPO-BBO-BBA-CHICAGO-WHITE-SOX-V-ST-LOUIS-CARDINALS




Photo AFP

› Busch Stadium

› 45 494 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2006

Coût de construction : 411 M$

Financement :  

  • 12 % public 
  • 88 % privé  

Reds de Cincinnati


BBA-BBN-BBO-SPO-ST-LOUIS-CARDINALS-V-CINCINNATI-REDS




Photo AFP

› Great American Ball Park

› 43 500 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2003

Coût de construction : 320 M$

Financement :  

  • 82 % public 
  • 18 % privé  

Cubs de Chicago


SPO-BBO-BBN-COLORADO-ROCKIES-V-CHICAGO-CUBS




Photo AFP

› Wrigley Field

› 42 495 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1914

Coût de construction : 250 000 $

Financement : 100 % privé (Rénovations de 575 M$ en 2014)

Pirates de Pittsburgh


BBN-SPO-MILWAUKEE-BREWERS-V-PITTSBURGH-PIRATES




Photo AFP

› PNC Park

› 38 747 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2001

Coût de construction : 216 M$

Financement :  

  • 70 % public 
  • 30 % privé  

Giants de San Francisco


BBA-BBN-BBO-SPO-COLORADO-ROCKIES-V-SAN-FRANCISCO-GIANTS




Photo AFP

› Oracle Park

› 41 915 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2000

Coût de construction : 357 M$

Financement : 100 % privé

Dodgers de Los Angeles


BBA-BBO-SPO-CINCINNATI-REDS-V-LOS-ANGELES-DODGERS




AFP

› Dodger Stadium

› 56 000 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1962

Coût de construction : 23 M$

Financement : 100 % privé

Padres de San Diego


BBA-BBN-BBO-SPO-ARIZONA-DIAMONDBACKS-V-SAN-DIEGO-PADRES




Photo AFP

› Petco Park

› 40 209 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 2004

Coût de construction : 449 M$

Financement : 

  • 57 % public  
  • 43 % privé  

Rockies du Colorado


BBA-BBN-BBO-SPO-91ST-MLB-ALL-STAR-GAME-PRESENTED-BY-MASTERCARD




Photo AFP

› Coors Field

› 46 897 personnes

Stade ouvert

Ouverture en 1995

Coût de construction : 215 M$

Financement :  

  • 75 % public 
  • 25 % privé  

Diamondbacks de l’Arizona


BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-ARIZONA-DIAMONDBACKS




Photo AFP

› Chase Field

› 48 405 personnes

Toit rétractable

Ouverture en 1998

Coût de construction : 354 M$

Financement :  

  • 71 % public 
  • 29 % privé 

Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Shopping Cart
Scroll to Top